grades & titres

Accueil | Contactez-nousKokusai Budoin, IMAF

 

 

Nouveautés
historique
grades & titres
manifestations
objectifs
organigramme
disciplines
meijins

Les grades sont délivrés par le quartier général du japon.

RÈGLEMENT ET CONDITION POUR LE PASSAGE DE GRADE : se conformer au statuts IMAF JAPON:

 

A PROPOS DES  GRADES & TITRES

Extrait  et traduit du gendo 1992.

Il faut savoir qu'au Japon il existe bon nombre d'organisations délivrant grades et titres, mais très peu d'organisations sont autorisées à octroyer grades (DAN) et titres (renshi kyoshi hanshi)à des particuliers en reconnaissance de leurs activités relatives au Budo. La kokusai budoin IMAF est l'une de ces rares organisation à décerner grades et titres A noter qu'au japon il est interdit de remettre des grades et titres sans autorisation. 

La remise de titres a débuté avec la dai Nippon Butokai, une organisation parrainée par la famille impériale du Japon. Avant la seconde guerre mondiale la Dai Nippon Butokai a apporté son appui et cordonné le Budo dans tout le japon. La reconnaissance d'individus quand à l'admission à un rang ou titre représentait un des ces moyens  de soutien. Les membres de la famille impériale étaient nommés au bureau du président pour une série de titularisation. Le prince Kuni no Miya( fils du prince Higashikuni) était un des plus actifs dans son action de soutien au Budo , il est respecté au Japon pour ses nombreuses contributions envers les arts martiaux .

Lorsque la Kokusai Budoin IMAF , fut établie en 1952, le premier pésident était le prince Kaya( arrière neveu du Prince Kuni no Miya), le second président fut le Prince Higashi Kuni ( fils du prince Kuni no Miya).

C'est avec une permission expresse de ces membres de la famillle impériale que Kokusai Budoin IMAF est autorisé à délivrer des titres de Renshi, Kyoshi , Hanshi et Meijin .Les titres doivent être considérés comme des pas le long du chemin, comme des signes représentant l'acquisition d'un certain niveau d'expertise et de compréhension.

TITRES

Renshi, Kyoshi, et Hanshi sont des grades/titres classiques, les “dan”  sont des grades plus modernes.

 

Ils sont comparables aux titres donnés aux samouraïs par la famille impériale du Japon pendant les périodes féodales, mais d'origine plus récente.

Peu de fédérations au Japon sont autorisés à accorder de tels titres.

 

Avec l'approbation des  princes Kaya et Higashikuni, les deux premiers présidents,

la famille impériale a autorisé l’IMAF à décerner ces titres.

Kokusai Budoin, IMAF est la seule fédération qui peut décerner  ces  titres dans tous les arts martiaux. En effet au Japon ces titres ne sont attribués que  dans les arts qui utilisent les armes traditionnelles.

 

Quelques groupes attribuent  des grades comme Hanshi (sans ce support), ces titres ne sont pas authentiques et ont peu de valeur.

 

Basé sur la connaissance, les capacités d'enseignement, la philosophie des arts martiaux et le développement exceptionnel du caractère par le Budo, ces titres  sont beaucoup

plus difficiles à acquérir que les  “dan”.

 

RENSHI :

Le caractère ren peut se traduire par "poli ", et shi par"instructeur". Ainsi, Renshi signifie "un instructeur poli", ou un expert.

Grade   minimum 4ème Dan.  Personne habilité à enseigner avec un  attachement prouvé au Budo par une longue expérience. Une thèse écrite est exigée.  Ce titre est comparable au diplôme universitaire "licencié en philosophie ".

 

 

KYOSHI :

Le kyo dans Kyoshi signifie le "professeur", "philosophie, ou religion." Par conséquent, Kyoshi signifie  "professeur capable d'enseigner la philosophie du Budo." (IMAF déclare que Kyoshi est le titre de "maître").

Il faut un minimum de deux ans après la promotion au 6ème dan, être  titulaire du titre de  Renshi.

 La connaissance exceptionnelle des traditions et des méthodes de Budo.

Une thèse écrite est exigée.  Ce titre est comparable au diplôme universitaire " de Masters en philosophie ".

 

HANSHI:

Le han dans Hanshi signifie "l’exemple, modèle", hanshi signifie "un professeur qui peut servir de modèle ou idéal aux autres pratiquants.

Grade de minimum 8ème  Dan ,50 ans mini, titulaire du titre de Kyoshi. Individu de caractère moral et personne exceptionnelle. Conduite prouvée et contribution exceptionnelle  au Budo. Connaissance des techniques, de l'histoire et de l'esprit des arts martiaux. Une thèse écrite est exigée.  Ce titre est comparable au diplôme universitaire "de docteur en philosophie".


IMAF H. Q. déclare que Renshi se corrèle avec les grades modernes du 4ème et 5ème dan, Kyoshi aux grades du 6ème et 7ème, et Hanshi  aux grades du 8ème au 10ème dan.

 

MEIJIN :
Individu qui a atteint le rang le plus élevé soit 10ème  de Dan.

Titre accordé  par un conseil spécial d’examinateurs. Meijin signifie grand maître.

 

SHIHAN.

Grade  minimum  7ème  Dan Kyoshi. Shihan se  traduit par chef  instructeur.

 

Soke
Le chef  d’une école (Ryu), qui a assuré  la transmission des techniques ancestrales. Ce titre n'est pas attribué par Kokusai Budoin, IMAF.

 

 


Accueil | Nouveautés | historique | grades & titres | manifestations | objectifs | organigramme | disciplines | meijins


Copyright © 2013 [Kokusai-Budoin-imaf division France]. Tous droits réservés.
Dernière modification le : lundi 18 novembre 2013.